Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/12/2016

Petites histoires d’horreur pour les fondateurs de startups

De l’intérêt de savoir sonder les bonnes fées financières qui se penchent sur le berceau de la start-up.

Il est impérieusement nécessaire que les créateurs d’entreprise sachent jauger méthodiquement la légitimité « start-uppeuriale » (la bonne adéquation) des business angels et des venture capitalists prêts à entrer dans le capital de la jeune pousse.

En d’autres mots il est plus important de déterminer si vos investisseurs vous conviennent réellement plutôt que d’essayer, par toutes les façons, de leur convenir.

Sinon vous allez découvrir à vos dépens, que les business angels ne sont pas toujours des anges mais des fauves financiers à sang froid.  

Voici, à titre d’avertissement, quelques exemples de déboires endurés par des primo entrepreneurs trop confiants.

 

·        Sauvez votre capital et perdez votre entreprise

 

Parfois, les fondateurs penchent vers des montages financiers privilégiant les dettes à la place des fonds propres. Ils aiment l’idée de ne pas avoir à se défaire d’une trop grande partie du capital de leur société, en se disant qu’ils en garderont mieux le contrôle et qu’ils pourront ultérieurement prétendre à une part plus grande des revenus lors de la vente de l’entreprise.

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici

Les commentaires sont fermés.