Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/01/2017

Start-up: écarter le risque de devenir un "living dead"

Autant l’entrepreneur se soucie de la reconnaissance de son « capital sueur », autant, de son côté, le financeur appréhende le risque de devenir un « mort vivant ».

 

Que signifie ce terme pour les investisseurs ?

 

L’entrepreneur ayant séduit un financeur gagne un partenaire et dispose des moyens financiers nécessaires pour vaquer à ses occupations et permettre le rayonnement de sa start-up. Les affaires roulent pour lui et il est satisfait de ce qu’il fait parce que c’est sa façon de gagner sa vie, en transformant un projet (un rêve) en réalité.

Mais il se peut, par ailleurs, que le business angel perçoive sa participation comme un échec parce qu’il n’en retire pas un rendement annuel à la hauteur de ses espérances et surtout parce qu’il n’entrevoit pas de possibilité, dans un délai raisonnable, de se débarrasser de ses parts. Son investissement est bloqué (« illiquide ») et lui rapporte actuellement moins qu’espéré.

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

Les commentaires sont fermés.