Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/02/2017

Start-up: multiplier plusieurs fois sa mise de départ

Le financeur étudie le projet et prend la mesure des risques, il élabore ensuite une palette de rendements souhaités pour sa participation financière. Après avoir éventuellement étudié les données du due diligence (audit général) et avoir réfléchi à comment structurer sa participation il peut alors estimer le temps nécessaire à la jeune pousse pour qu’elle puisse le rembourser.

 Les investisseurs établissent une corrélation entre le temps nécessaire pour récupérer leurs billes et le rendement attendu. Plus longue sera la durée jusqu’à la sortie, plus élevé sera le rendement exigé. Ce rendement élevé est justifié aux yeux de l’investisseur par le surplus de risque et l’immobilisation de son outil de travail (les capitaux investis).

 Les jeunes entreprises, notamment les startups technologiques, à l’appétit vorace en capitaux, sont généralement peu enclines à payer des dividendes ou un intérêt pendant la durée de l’investissement de l’apporteur de fonds. Au contraire, ces entreprises préfèrent réinvestir tout excédent de trésorerie dans leur forte croissance.

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn: cliquer ici!

Les commentaires sont fermés.