Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/07/2017

Cofondateurs: idées pour valoriser financièrement vos efforts

Comment exprime-t-on le «capital-sueur » ? En général, en fonction du salaire que l’entrepreneur aurait pu gagner s’il était employé dans un job équivalent (ou s’il avait conservé son job précédent). Au plus son poste était élevé, au plus le temps et l’énergie apportés dans le projet de la start-up doivent être valorisés.

Mais cette méthode de multiple (ou de fraction) du salaire ne quantifie pas convenablement le capital-sueur. Elle n’est pas aussi objective ni aussi bien argumentée qu’on pourrait le souhaiter.

En effet, un investisseur n’a aucun moyen de vérifier la quantité de temps que le fondateur dit avoir investi dans le projet, ni de savoir si le sacrifice salarial invoqué est réel ou non.

Il est certain que parfois des gens poussés par une soudaine motivation entrepreneuriale se sentent obligés de quitter des emplois bien rémunérés pour créer leurs sociétés et ils considèrent ce qu’ils perdent comme un manque à gagner ou un coût d’opportunité, présupposant (naïvement) que manque à gagner ou coût d’opportunité est forcément équivalent à valeur.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici!

Les commentaires sont fermés.