Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/08/2017

L'equity based crowdfunding est foncièrement discriminant

Le marché du capital-risque a toujours été inéquitable. Et les plateformes de financement participatif vont probablement le rendre encore plus injuste. Ce qui engendrera le mécontentement des mini-investisseurs et donc une désaffection croissante pour le concept de crowdfunding.

Le « financement 2.0. » permet à des investisseurs chevronnés d’avoir accès à une plus grosse manne financière pour effectuer leurs transactions. En effet, les business angels sont en mesure d’utiliser les portails de financement participatif comme effet de levier pour lever plus de fonds, plus rapidement, pour leurs investissements dans de nouvelles entreprises et/ou pour les sociétés qu’ils ont en portefeuille. Si vous êtes un gourou, rock star de l’Internet, en train de lancer une entreprise et que vous  avez  besoin de plus d’argent pour le démarrage, il serait probablement bien plus efficace pour vous de recourir au crowdfunding que d’appeler dix de vos amis dans la Silicon Valley.

Le système proposé par les plateformes d’equity based crowdfunding est loin d’être démocratique, il est même plutôt discriminant. Quand apparaît sur la plateforme un gros projet international à technologie innovante, alors les investisseurs chevronnés (aux poches plus profondes) s’y ruent en prenant la part du lion. Les portions congrues sont pour les mini-investisseurs de la foule. Pour ces derniers, la rentabilité (l’enrichissement) est généralement limitée sur les gros projets.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

Écrire un commentaire