Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/08/2017

Les dérives du crowdfunding

En général, les plateformes de financement participatif se prévalent de la mise en place de plusieurs filtres pour éviter les dérapages. Par exemple, certaines d’entre elles refusent les projets personnels, d’autres proposent aux porteurs de projet des mentors (sensés garantir la crédibilité du projet), d’autres encore (à l’instar de la plateforme Particeep en collaboration avec AXA) proposent même aux investisseurs des assurances spécifiques contre l’indisponibilité ou l’insuffisance de compétences du porteur de projet, étant bien entendu qu’il ne s’agit pas d’une assurance contre le risque d’escroquerie. D’autres ont mis au point des mesures encore plus sophistiquées comme les algorithmes de détection des fraudes.

Le système est faillible et les procédures (de sélection de projet, de dissuasion et de détection des fraudes) soi-disant draconiennes des portails de crowdfunding ne sont souvent  que fumée et miroir aux alouettes puisqu’elles ne peuvent parer à toutes les tentatives de projets bidons ni à toutes les manœuvres douteuses dans les campagnes : investisseurs fictifs ou éphémères pour amorcer la pompe à financement, testeurs-bidon, commentaires factices, fausse localisation du siège social (société californienne qui est en réalité ukrainienne), identités des membres de l’équipe falsifiées (on envoie à la plateforme des copies de passeport ou de cartes d’identité), etc.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

Les commentaires sont fermés.