Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/05/2017

Startups sans revenus: les bons réflexes à avoir pour lever des fonds

Sachant dans les grandes lignes comment raisonne un business angel, voici quelques réflexes à avoir pour déterminer la valeur de négociation d’une start-up n’ayant pas encore de revenus.

D’abord, essayez de déterminer de combien d’argent vous aurez besoin pour parvenir à un stade où vous atteindrez une croissance significative et où vous serez en mesure de lever une nouvelle fois des capitaux.

Supposons que ce montant soit de 100 000 €, pour vous permettre de tenir 18 mois.

Votre investisseur n’a pas beaucoup de champ, ni d’incitation, pour revoir ce montant à la baisse. Pourquoi ? Parce que vous lui aurez démontré que c’est le montant minimum nécessaire pour parvenir à l’étape suivante.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

26/05/2017

A quoi pense le business angel au moment de déterminer la valeur de la start-up qui le sollicite?

L’ « exit »

 

Au moment de déterminer la valeur de la start-up, la première chose à laquelle pense le business angel c’est à sa sortie, notamment à combien pourra se vendre cette jeune pousse dans quelques années ? On parle plutôt de cession étant donné que les introductions en Bourse (IPO : acronyme de Initial Public Offering) sont devenues assez rares et qu’il est presque impossible de prédire quelles sociétés seront éligibles à une IPO (ou y parviendront).

Soyons très optimistes et disons que l’investisseur pense que votre entreprise, à l’instar d’Instagram, se vendra pour 1 milliard d’euros. (Ce n’est qu’un exemple, alors ne vous embarrassez pas du sentiment que c’est très irréaliste, même si c’était possible).

 

·        Le montant de tous les investissements nécessaires

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

25/05/2017

Comment raisonne le business angel?

Ses deux interrogations majeures

Pour la plupart des business angels, indépendamment de la validation scientifique du projet de l’entreprise sollicitant une intervention en fonds propres (qui est alors effectuée par des experts de la communauté scientifique), les deux problèmes fondamentaux qui sont à résoudre lors de la lecture d’un dossier concernant une opportunité d’investissement sont :

-         La validation d’un potentiel commercial suffisant.

-         La validation de la capacité des porteurs de projet à développer une entreprise sur des marchés qui sont eux-mêmes émergents et/ou qui sont aujourd’hui mondialisés.

À ces deux interrogations majeures, seule une étude de marché solidement argumentée et une analyse portant sur le facteur humain permettent d’apporter des éléments de réponse.

 

Validation d’un potentiel commercial suffisant (étude de marché)

Le rôle de l’étude de marché est de scorer la capacité des produits ou services de la start-up et de permettre de définir à la fois les volumes d’investissements nécessaires et le rendement espéré. Il est donc un paramètre fondamental et déterminant de l’évaluation.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !