Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/04/2017

Startuppeurs: "get rich on the niche"

Pour les investisseurs providentiels, un des premiers critères est que le produit soit unique et destiné à un marché de niche rentable, selon l’adage angélique « Get rich on the niche ». Cela doit être quelque chose que personne d’autre ne fait, pas le genre de produit « moi-aussi ». Ainsi les restaurants à « thème », par exemple, ne constituent pas une cible de choix pour la plupart des investisseurs individuels ou formels. Nombre de business angels clament que le marché de niche ne doit pas forcément être grand pour être rentable, mais ils souhaitent cependant que le marché en question ait un véritable potentiel de croissance.

Que ce produit spécifique soit une spécialité ou qu’il émane d’une technologie propriétaire de votre start-up est souvent secondaire, tout comme l’importance de son secteur d’activité. Le produit originel, dans l’état où le découvre l’investisseur, n’importe pas trop dans la mesure où il sait que le produit évoluera encore et encore, ce qui témoigne de son ouverture d’esprit et qu’il est généralement prêt à investisseur dans tout ce qui lui plaît, que ce soit fini, définitif ou non.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

23/04/2017

Porteurs de projet : vous êtes le facteur d'attirance prépondérant

Pour la majorité des investisseurs providentiels l’entrepreneur est le facteur d’attirance prépondérant dans le projet à financer. Comme il envisage une collaboration sensée durer plusieurs années, le financeur veut s’assurer que le porteur de projet soit compatible (atomes crochus) et qualifié. 

Pour les business angels les collaborateurs priment, plus que les secteurs d’activité ou que les autres facteurs attractifs de la start-up. Tout est question de relations personnelles et si cela ne colle pas avec les porteurs de projet, les investisseurs individuels s’abstiendront généralement d’investir, même si le concept de la jeune pousse est intéressant. Ce qui compte le plus est de choisir un entrepreneur suffisamment qualifié afin d’accroître les chances de succès de l’aventure, mais aussi de le choisir intelligemment afin de diminuer les risques potentiels de conflits d’agence (par exemple, l’entrepreneur n’utiliserait pas l’argent de l’investisseur dans le meilleur intérêt de l’entreprise).

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

22/04/2017

Startups: qu'est-ce qui motive le business angel à investir?

Pour le porteur de projet négociant son ouverture de capital la réponse à cette question est vitale.

Voici comment les investisseurs providentiels classent généralement leurs motivations d’investissement, par ordre d’importance décroissant :

·        Attente d’une confortable rémunération financière.

·        Jouer un rôle dans le processus entrepreneurial.

·        Amusement et satisfaction d’être impliqué dans l’aventure d’une entreprise.

·        Créer son propre job, et un possible revenu.

·        Sens de la responsabilité sociale, environnementale, culturelle.

 

En somme, on peut déceler trois grandes catégories de motivations :

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici!