Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/07/2017

Porteurs de projet: vos deux dilemmes pour partager votre capital

Selon de multiples sources le taux d’échec des startups actives dans les nouvelles technologies est de 90%. Et la faillite survient typiquement dans les… 120 premiers jours !

Selon les travaux du professeur Noam Wasserman (université de Harvard) ; 65 % des échecs sont dus à des problèmes au sein de l’équipe dirigeante (dans 88% des cas l’équipe dirigeante correspond à l’équipe fondatrice).

Parmi les problèmes survenant au sein de l’équipe fondatrice : environ 70 % sont dérivés du partage des actions dans les phases précoces d’existence de la jeune pousse !

Il y a deux types de mauvaise distribution et elles se font en deux temps (parfois très rapprochés) :

-         D’abord, la répartition initiale du capital-actions de la start-up entre les cofondateurs (sweat equity).

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

19/07/2017

Porteurs de projet: quelles sont vos chances de réussir votre levée de capitaux

Le Smart Quality Check & Premoney Valuator™ (SQC&PV), un outil en ligne pour prédire le succès (ou l’échec) de votre levée de capitaux auprès de business angels, utilise une méthodologie propriétaire, combinant de manière originale des techniques analytiques avec des méthodes empiriques d’évaluation de jeunes pousses, afin de permettre aux entrepreneurs, accompagnateurs (conseillers, incubateurs, accélérateurs), investisseurs et étudiants en entrepreneuriat de se forger rapidement et simplement une opinion raisonnée sur la qualité et la valeur financière de toute start-up s’apprêtant à lever des capitaux et à ouvrir son capital.

En fait, le SQC&PV, ce sont deux outils en un : permettre aux utilisateurs de diagnostiquer, eux-mêmes, instantanément l’attractivité d’une jeune pousse (ou d’un projet de start-up) et d’en pronostiquer sa valeur de négociation (valeur transactionnelle).

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

18/07/2017

Startuppeur:comment savoir si vous avez trouvé le bon associé ?

Un des attraits de monter sa propre boîte est que l’on peut choisir qui on va côtoyer chaque jour. Mais regardez les choses en face : quelle que soit la minutie de l’examen de chaque candidat, on n’est jamais sûr de à qui on aura à faire. Et rappelez-vous que les conflits entre cofondateurs sont la cause principale des échecs des startups.

Et si la plupart des conseillers vous recommandent chaudement une liste de précautions formelles à prendre, peu d’entre eux vous mettent en garde contre les chausse-trappes des relations interpersonnelles venimeuses auxquelles même les équipes les mieux intentionnées ne sont pas immunisées.

Si disposer d’une convention opérationnelle entre cofondateurs est une sage précaution au cas où les choses tourneraient mal, poser au préalable les quelques questions suivantes peut aider. En effet, il vaut mieux ne jamais devoir recourir à cette sorte de contrat de mariage entrepreneurial dont la protection n’est de toute façon pas garantie étant donné les aléas de l’interprétation de leurs clauses en justice.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !