Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/06/2017

Startuppeurs: vous avez un réel problème à définir votre stratégie commerciale

Au cours de ces 20 dernières années j’ai vu des centaines de startups. J’ai pu voir que beaucoup d’entre elles passaient en quelques mois d’une idée à une société suffisamment capitalisée. J’en ai également vu d’autres passer des mois à lever des fonds et n’aboutir à rien.

Il n’y a aucun fatalisme à cela. Maintes jeunes pousses n’ont qu’à s’en prendre à elles-mêmes quand elles échouent à lever des fonds !

Voici deux erreurs parmi les plus fréquentes commises lorsqu’elles sollicitent les investisseurs privés.

  • Ne pas savoir ce que vous êtes et/ou n’êtes pas

En d’autres mots, ne pas définir clairement le business modèle.

Plusieurs types de modèles économiques sont possibles. N’essayez pas de les englober tous à la fois pour convenir à un maximum de personnes (usagers, clients…).

C’est un constat : les startups ont trop souvent un modèle économique hybride (multiple). Par exemple, vouloir développer une activité « B to C » tout en se positionnant également sur le « B to B » car cela permet d’engendrer du cash rapidement….

Tout comme un mangeur de viande préfère un simple couteau à viande plutôt qu’un couteau suisse (multifonctionnel mais pas adapté), les investisseurs aiment les modèles purs et misent sur les startups qui ont une idée claire de leur modèle économique !

  • Ne pas détailler la stratégie commerciale

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

26/06/2017

Startuppeurs: ne commettez pas l'erreur d'oublier que le concret a plus de valeur que le concept

Au cours de ces 20 dernières années j’ai vu des centaines de startups. J’ai pu voir que beaucoup d’entre elles passaient en quelques mois d’une idée à une société suffisamment capitalisée. J’en ai également vu d’autres passer des mois à lever des fonds et n’aboutir à rien.

Il n’y a aucun fatalisme à cela. Maintes jeunes pousses n’ont qu’à s’en prendre à elles-mêmes quand elles échouent à lever des fonds !

Voici une erreur, parmi les plus fréquentes, commises lorsque les porteurs de projet sollicitent les investisseurs privés:

Ignorer que les business angels investissent sur des résultats, pas sur des rêves !

Une présentation PowerPoint a moins de valeur à leurs yeux qu’un prototype fonctionnel, un proof of concept (tests de terrain, engendrant des précommandes et/ou des préventes…), ou de la traction (capacité à toucher les premiers utilisateurs, à engendrer le buzz et à attirer de plus en plus d’utilisateurs/early adopters,followers, likes, , etc.)…           

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

24/06/2017

Porteurs de projet : formulez votre proposition d’investissement en répondant à cinq questions cruciales

Voici la proposition d’investissement venant conclure la présentation de dix minutes des trois fondateurs d’une start-up active dans la conception et le développement d’applications mobiles destinées au m-commerce (commerce sur mobiles). Elle est dans la lignée de la plupart des propositions faites aux investisseurs lors de manifestations (Nest’Up, Start-up Week-ends, Bread & Invest, etc.) où des porteurs de projet viennent « pitcher ».

« Nous avons besoin de 300 000 € pour soutenir notre croissance lors des 12 prochains mois. Ceux-ci serviront majoritairement au Marketing (augmentation de la notoriété et acquisition clients) ; aux RH (embauche d’un développeur supplémentaire et d’un vendeur pour notre offre aux entreprises) ; et au Produit (concerne essentiellement le développement d’une application mobile).

Notre capital social actuel est de 20 000 €. Il a été constitué par bootstrapping (argent apporté par les fondateurs) et love money (argent apporté par la famille et les amis). Nous souhaitons lever les 300 000 € nécessaires en recourant au crowdfunding (argent apporté par plusieurs micro-investisseurs) pour 1ever 100 000 € et aux business angels pour apporter 200 000 €. »

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !