Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/05/2017

Porteurs de projet : votre localisation, votre type d'activité et la compétition entre investisseurs comptent plus que vous ne le pensez

Certaines zones géographiques telles Boston, New York, la Silicon Valley sont « chaudes » (privilégiées par un écosystème idéal) c’est-à-dire que la demande d’investir y est forte pour les startups innovantes, tandis que d’autres régions le sont moins ou pas du tout.

Ainsi en 2015, la valorisation médiane premoney pour les startups en phases d’amorçage et/ou de démarrage était de 1,5 million $ sur l’ensemble du territoire des États-Unis, mais de seulement 1 million $ au Montana (contre 2,5 millions $ à Boston, 2,9 millions $ à New York et 3,1 millions $ dans la Silicon Valley).

De même, depuis 2014, la valeur premoney médiane pour les startups européennes (France, Allemagne, Danemark, Suède, Royaume-Uni, Belgique) en phase de démarrage oscille dans une fourchette étroite située entre 1 million d’euros et 2 millions d’euros.

Aux États-Unis, les startups actives dans le software, les appareils médicaux, les sciences de la vie, l’électronique, les énergies alternatives, les biotechs, les fintech (nouvelles technologies de paiement), quel que soit leur potentiel à long terme ont, en moyenne générale sur l’ensemble du territoire américain, une valeur premoney de 1,5 million $.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

15/05/2017

Facteurs impactant la détermination de la valeur de négociation de votre start-up

Vous avez terminé votre business plan et souhaitez partir en "road show" devant une quinzaine d'investisseurs. Vous comptez non seulement réussir votre levée de fonds mais en tirer la meilleure valorisation pour votre start-up. Pour cela vous devrez tenir compte des nombreux éléments qui conditionnent la valeur de négociation de la jeune pousse.

 

Sachant que l’évaluation est protéiforme et à géométrie variable de quoi tient-on compte ?

Selon une approche dynamique adaptée et simplifiée, l’estimation de la valeur d’échange de la start-up est généralement le fruit d’un mélange de trois ingrédients : L’équipe fondatrice – la « traction » – le potentiel commercial du produit/service.

Mais on peut (on doit) nuancer et/ou compléter l’analyse en considérant de manière discrétionnaire une myriade d’autres facteurs influençant la valeur de négociation de la start-up.

·        Type d’investisseurs sollicités

La valeur dépend également de la catégorie d’investisseurs à laquelle on s’adresse. Par exemple, un incubateur contribue en nature et/ou en espèce pour environ 20 000 € (en échange d’une participation de 5 % dans le capital de la start-up incubée) sur base d’une valorisation à 400 000 €.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

13/05/2017

Startuppeurs: la nécessité d’auto-évaluer sa start-up est de plus en plus fréquente

De quel type de valeur parle-t-on ?

 

La valeur de la start-up qu’on cherche à estimer, surtout dans ses stades précoces d’existence, n’est pas sa valeur réelle : on cherche plutôt à ne cerner qu’une valeur momentanée de négociation qui annonce le pourcentage de propriété de la jeune pousse qui sera accordé à l’investisseur en échange de son apport financier.

En d’autres mots, il s’agit principalement de déterminer le prix moyen (instantané) de transaction de votre start-up et non sa valeur intrinsèque (fondamentale). Ce prix ne vaut que le jour où il est calculé et il est sensé valoriser les efforts consentis jusqu’au moment de la transaction (levée de fonds et ouverture du capital concomitante) ainsi que le potentiel de développement de la start-up.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !